À la découverte des outils indispensables pour bien travailler sa terre

À la découverte des outils indispensables pour bien travailler sa terre

 

La terre a besoin d’être travaillée afin de favoriser l’échange air/eau essentiel au développement des végétaux et à la vie du sol. C’est une des conditions du succès au jardin.
Binette, croc, houe, râteau, bêche, fourche à bêcher… sont donc, au potager, primordiaux !
Voici un petit tour d’horizon sur ces indispensables et leurs utilisations au potager.

 

La bêche
Permet de retourner la terre et de l’ameublir. Sa hauteur de travail se situe environ à 30 cm. Elle sert également à arracher certains légumes ou à couper des racines. Il en existe plusieurs modèles avec des hauteurs de fer et/ou des manches différents.

 

 

La fourche bêche
Même utilisation que la bêche mais plus efficace pour travailler un sol lourd, argileux ou caillouteux.
Se présente, aussi, sous différentes formes de dents, principalement au nombre de 4 qui peuvent être plates, carrées, triangulaires.

 

 

Le cultivateur ou canadien
Outil à 3 ou 5 dents, pour aérer, ameublir et désherber. La disposition des dents permet au jardinier de travailler aisément entre les cultures.

 

 

 

La fourche bêche à deux manches (type grelinette)
Permet, comme les deux précédents outils, de travailler la terre en profondeur, de l’aérer et de l’émietter mais sans la retourner. Son utilisation ne bouleverse donc pas la vie microbienne. C’est l’outil de base du jardinier bio. Elle se présente sous différents modèles à 3, 4 ou 5 dents avec des manches en bois ou en acier.

 

 

Le croc
Il existe plusieurs modèles de crocs : à dents plates, triangulaires, ou rondes. Il sert principalement à griffer, déplacer de la terre, niveler le sol ou étaler du compost. Le plus utilisé est le croc à fumier.

 

 

 

La binette
Outil indispensable pour biner ou sarcler. On utilise le terme « sarcler » lorsqu’on utilise l’outil pour désherber. Le binage sert à aérer le sol en brisant la croûte superficielle. Il améliore la pénétration de l’eau dans le sol et limite son évaporation par capillarité.

 

 

Le sarcloir
Outil servant principalement à arracher les herbes indésirables.

 

 

 

Le râteau
Il sert principalement à ramasser les déchets (feuilles, brindilles, cailloux, etc.), et ratisser le dessus d’un sol fraîchement bêché afin de préparer à recevoir vos semis. Il sert à plomber certains semis.

 

 

 

La houe
Son utilisation est indispensable pour effectuer de nombreux travaux comme l’émiettement après labour ou le buttage des pommes de terre ou haricots. Il sert également pour désherber ou creuser le sol. La houe s’apparente plus à une pioche qu’à une binette.

 

 

La serfouette
On appelle communément serfouette tout outil portant une douille munie de chaque côté de fers différents. On trouve le plus souvent des serfouettes à panne et fourche ou à panne et langue. On l’utilise à la place de la binette lorsque les plantes sont très rapprochées sur un rang ou entre deux rangs. Elle sert également et suivant le modèle pour biner, sarcler, ameublir la terre, griffer, creuser, faire des sillons… Elle est utile au potager comme dans les massifs de fleurs.

 

La motobineuse
Cet outil mécanisé, équipé de fraises situées sous le moteur, permet de décompacter, d’aérer le sol et d’enfouir les amendements, les engrais verts ou le paillis décomposé. L’emplacement des fraises peut entraîner une certaine difficulté d’utilisation suivant la structure du sol..

 

 

Le motoculteur
Contrairement à la motobineuse qui repose sur des fraises, le motoculteur est équipé de roues qui font avancer l’engin. La motorisation est plus puissante et propose plusieurs vitesses de travail ainsi qu’une marche arrière qui facilite les manœuvres. En plus des fraises (rotovator) certains modèles peuvent recevoir d’autres outils, comme une charrue, une faucheuse, un buttoir…

 

 

Texte : JARDINOT / COE

Photos : Jean-Marc Muller – Stocklib

Please follow and like us:

Laisser un commentaire