Culture de l’échalote et de l’ail

Culture de l’échalote et de l’ail

L’ECHALOTE

L’échalote préfère un sol léger et sableux. Elle ne se plaît pas dans des terrains lourds et humides qui ont tendance à l’asphyxier.
Dans les terrains argileux, vous pouvez la cultiver en butte pour faciliter le drainage.
Elle n’aime pas les terrains fraîchement amendés ou fumés.
Afin de respecter la rotation des cultures il ne faut pas planter dans une planche ayant servi à la culture d’allium (ail, oignon, poireau) depuis 3 à 5 ans.
La plantation se fait pointe en haut, de manière à ce que la pointe affleure le niveau du sol. Suivant le calibre utilisé, vous respecterez un espacement de 12 à 20 cm entre chaque plants sur le rang et 25 à 40 cm entre 2 rangs.
L’échalote est d’une culture relativement facile. Des binages réguliers suffisent pour garder la planche propre. Attention de ne pas abîmer le bulbe pendant cette opération. En cas de sécheresse prolongée (culture de printemps), un arrosage au moment de la formation est suffisant pour obtenir une belle récolte.
Elle ne nécessite que très rarement des traitements, surtout si vous utilisez des plants certifiés. L’utilisation de ceux-ci évite la transmission des maladies (virus, pourriture).

 

Plantation de l’ail

L’AIL

La culture de l’ail est une des plus faciles et des plus simples à réaliser.
Comme pour l’échalote, respectez la rotation des cultures et évitez de planter derrière une culture d’allium.
Il pousse dans tous les sols (sauf sableux) si la plantation est aérée. Comme l’échalote, il n’aime pas une terre fraîchement fumée (1 an), par contre vous pouvez, lors de la préparation du sol, enfouir un engrais de fond à base dominante de P (acide phosphorique) et de K (potasse) à raison de 10g/m2.
Il faut séparer les caïeux juste avant leur plantation. N’utilisez que les gousses les plus grosses, saines et bien formées situées sur le pourtour du bulbe. Les caïeux du centre peuvent être utilisés pour la cuisine, s’ils ne sont pas traités.
Vous planterez l’ail, pointe en haut, à 3 cm de profondeur en respectant un espace de 10 cm sur les rangs et de 30 cm entre les rangs. Des binages réguliers suffisent pour éliminer les herbes indésirables. En cas de sécheresse en mai (culture de printemps) des arrosages au moment de la formation suffiront pour obtenir une belle production.
Comme l’échalote, l’ail ne nécessite que très rarement des traitements surtout si vous utilisez des plants certifiés.

Texte : Thierry Rivry
Photos : Stocklib

Please follow and like us:

Laisser un commentaire