Douce, la patate douce !

Douce, la patate douce !

 

Cultivée pour ses feuilles mais surtout pour ses racines, elle se cultive facilement dans le sud de la France. Mais contrairement aux idées reçues, elle peut donner de bons résultats au nord en respectant quelques règles.

Originaire d’Amérique du sud, « Ipomaea batatas » est une plante vivace, cultivée comme annuelle en région tempérée, de la famille des convolvulacées. Elle arrive en Europe du sud en 1493, et apparaît en France vers 1750.

Récolte d’octobre – 2kg

 

DESCRIPTION
Plante rampante comme le liseron aux tiges volubiles pouvant dépasser 3m de long. Les feuilles sont larges et pointues, elle ne fleurit pas sous notre climat. Les tubercules peuvent être de couleurs variées: blanc, jaune, orange, rouge ou violacé.

CONDITIONS DE CULTURE
Choisir une terre ameublie au pH entre 5.5 et 6 et un emplacement bien ensoleillé. Elle est cultivable même sur sol pauvre, mais elle préfère un sol profond et riche en humus. Limiter l’apport d’azote.

MULTIPLICATION

Mise en germination

Mise en godet

Mise en place

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La seule méthode est de partir des tubercules que l’on peut mettre à germer dans des pots avec un terreau de rempotage.
Les installer dans un endroit chaud et bien exposer à la lumière. Il est aussi pratique de les bouturer dans l’eau, dès février, en disposant le tubercule dans une soucoupe remplie à moitié (voir photo) dans un endroit à environ 25°C. Quand l’eau s’évapore pendant que la patate trempe, ajoutez-en sans renouveler complètement le bain. Dans un 2e temps, segmenter chaque tronçon ayant donné une pousse et repiquer en godet.
Les mettre en place mi-mai quand les gelées ne sont plus à craindre, espacer de 80cm. Arroser généreusement pour une parfaite reprise.

Plantation à mi-parcours

ENTRETIEN

Nécessité de bien arroser, surtout en période de sécheresse.
Aucun autre entretien, elle ne connaît ni maladie ni ravageur. Elle craint le gel.

 

 

 

 

Récolte

RÉCOLTE

La récolte se fait lorsque les feuilles se dessèchent ou lorsque la température passe sous les 10 °C. La conservation se fait idéalement dans de la tourbe en cave à + de 12°C.

CUISINE
Les feuilles de la patate douce se consomment à la manière des épinards.
Le tubercule se mange cuit comme des pommes de terre. Sa chair est fine, un peu farineuse mais délicieusement sucrée. Son goût rappelle celui de la châtaigne et de la carotte.
La patate douce est particulièrement riche en vitamines B6 et C, en cuivre et en manganèse. Elle contient une grande quantité de bêta-carotène. Plus la couleur de la peau et de la chair est foncée, plus elle contient d’anthocyanines et d’éléments nutritifs. Elle a des propriétés anti- oxydantes significatives grâce à ses teneurs en anthocyanes, (pigments phénoliques que l’on trouve aussi dans le cassis et la myrtille).

L’info en +
Retrouvez les patates douces dans votre Guide de Sélection en page 21.

Texte et photos Jean-Marc Muller
Please follow and like us:

Laisser un commentaire