En juillet

Travaux de saison : Juillet

Nos anciens disaient : « Année de groseille, année de bouteilles. ». Nous pouvons prendre au mot ce dicton et élaborer le vin de groseille.
C’est un régal pour l’apéritif des barbecues !

Au potager

– Supprimer les stolons des fraisiers, garder les plus beaux pour faire de nouveaux plants
– Semer puis repiquer : laitues pommées, chicorées frisées et scaroles, endives, choux d’hiver et de Bruxelles, poireaux (repiquer profondément pour avoir un long fût blanc après buttage), choux-raves, scorsonères, haricots nains, radis noirs, navets… Semer en place le fenouil bulbeux sous climat chaud et ensoleillé. Semer le mesclun, les aromatiques, les engrais verts.
– Lutter contre les courtilières en enterrant sur champ une planche genre plinthe avec 2 pots à bords droits aux extrémités pour les piéger.
– Attacher régulièrement et solidement les pousses des pieds de tomates, les écimer au-dessus de 5 bouquets et supprimer les gourmands. Traiter à la bouillie bordelaise contre le mildiou
dès les premiers symptômes observés. Planter des œillets d’Inde sur les rangs de tomates.
– Planter de la menthe dans les rangs de choux pour éloigner la piéride. Disposez des pots de géranium entre les pieds de poivron pour écarter les pucerons.
– Après récolte, couper à ras les haricots, pois et laisser dans le sol les racines garnies de nodules riches en azote.
– Récolter l’ail, l’échalote, l’oignon, quand le feuillage est bien sec, les laisser sécher au soleil avant de les rentrer au frais dans un endroit aéré.

En agrément :

– Ne pas tondre trop ras la pelouse pour limiter son jaunissement. Épandre du tourteau de ricin sur le gazon, il éloignera les taupes et l’engraissera.
– Récupérer les bulbes après floraison s’il est décidé de ne pas les laisser en place.
– Renouveler les pièges à limaces. Tuer les chenilles à la Bactospéine.
– Tailler les rosiers non remontants et tailler les haies.
– Palisser les pois de senteur.
– Marcotter les œillets des fleuristes par buttage des souches.
– Semer les bisannuelles et vivaces (roses trémières, campanules, pensées, pâquerettes, giroflées, mufliers, digitales, violettes, lin, lupins, pavots, lys, iris …) sous abri ombré. Maintenir le terrain humide, la germination étant longue et afin d’avoir des pieds forts pour affronter l’hiver, semer tôt.
– Diviser les plantes vivaces de rocaille, les iris, ancolies, pivoines, cette opération permet de régénérer les plants et d’en obtenir de nouveaux…

Au verger :

– Poser des pièges à guêpes. Continuer de poser les pièges à phéromones contre le carpocapse.
– Déguster les dernières cerises, abricots et petits fruits (cassis, framboises, groseilles, myrtilles, mûres…) si… les oiseaux les ont épargnés.
– Cueillir les fruits malades et les brûler, déguster les premiers fruits hâtifs d’été, préparer le fruitier : désinfecter les clayettes et les murs (lait de chaux).
– Poursuivre les écussonnages (rosiers, lilas, aubépines, pommiers d’ornement…)
– Arroser les fruitiers plantés au printemps. Bassiner, le soir, les arbres en espalier (surtout les pêchers) pour éviter au maximum l’évaporation.
– Tailler les framboisiers non remontants après la récolte, enlever le vieux bois. Tailler les pêchers.
– Surveiller les arbres et étayer si nécessaire les branches trop chargées. Traiter contre la tavelure.
– Traiter les treilles contre le mildiou.
– Ensacher pommes, poires, grappes de raisin.

 

 

DICTON :

De juillet la chaleur,
fait de septembre la valeur.

Texte : Didier SAGON

Please follow and like us:

Laisser un commentaire