En juillet/août

TRAVAUX DE SAISON APICULTURE :  JUILLET/AOUT

 

Selon les régions, les sources mellifères diffèrent. Cependant, cette année s’annonce pauvre en miellat (absence de pucerons). Les hausses peuvent se remplir avec du tilleul, du châtaignier et dans les régions de grandes cultures avec du tournesol.

Soufflage des hausses à récolter

1. Prévoir une hausse supplémentaire dès que les cadres de rives commencent à être blanchis par de la cire neuve (étirement)
2. Placer toujours la nouvelle hausse en dessous des hausses en place pour éviter un allongement de parcours des ouvrières.
3. Ne récolter que les cadres operculés à 80%. Cependant, certains miels peuvent avoir atteint leur maturation (humidité < 18%) et ne pas être operculés. En cas de doute, mesurer l’humidité avec un réfractomètre. Au besoin, finir la maturation en étuve.
4. Si vous avez peu de ruches placer la veille de la récolte un chasse-abeilles au-dessous des hausses, si vous avez beaucoup de ruches, utiliser un souffleur thermique (ou mieux, électrique). Cette pratique est considérée comme la plus douce pour les abeilles malgré son
apparence brutale.
5. Avant de stocker les hausses, les faire sécher, de préférence en les replaçant sur les ruches d’origine avec une hausse vide en dessous.
6. En cas de poursuite de miellées, afin d’éviter que les butineuses saturent le nid à couvain avec des provisions (nectar) et provoquent un blocage de ponte, replacer une hausse sur chaque corps pour une récolte tardive (jusqu’au 15 octobre, selon les régions)
7. Surveiller vos pièges à frelons. La chaleur fait évaporer l’alcool de l’attractif et ne repousse plus les abeilles qui iront s’y faire prendre.
8. Commander les traitements d’automne contre la varroase selon les préconisations
du PSE de votre département.

 

Texte : Jean-Paul Charron
Please follow and like us:

Laisser un commentaire