En mars

Travaux de saison : Mars

 En mars quand le merle a sifflé, l’hiver s’en est allé

AU POTAGER

Aérez le compost et semez un engrais vert sur les parcelles non utilisées.
Ameublissez à la grelinette ou similaire la terre pour les semis.
Continuez à semer les pois à grains ronds hâtifs et débutez le semis des pois à grains ridés (plus sucrés) et des fèves dès que le sol est à plus de 10°C, il faudra attendre 15° pour les laitues et navets. Ne semez pas serré, les pois exigent de l’air et de la lumière. Semez les tomates, aubergines, poivrons, concombres, sous serre ou châssis chauffés, il en est de même avec basilic, coriandre, aneth, ciboulette mais aussi concombres, courges, melons. Semez également les arachides dans des pots de tourbe remplis de terreau à semis placés au chaud et à la lumière.
Récoltez les premiers radis roses. Replantez salades et choux et protégez-les par tunnel plastique.
Pour obtenir des légumes primeur ne semez pas trop dru les carottes sous voile de forçage, cela facilitera l’éclaircissage.
Nettoyez la planche d’ail. Enterrez les caïeux soulevés par le gel et plantez l’ail de printemps.

AU VERGER

Terminez les plantations des arbres à racines nues, arrosez et paillez. N’oubliez pas la pose de tuteurs solides qui devront résister plusieurs années.
Installez les pièges à glu sur les troncs et blanchissez les troncs des arbres fruitiers.
Protégez les arbres sensibles aux gelées par un bon paillage, mais s’il fait soleil, sortez les arbres en bacs qui ont hiverné en intérieur pour les endurcir. Protégez par un voile d’hivernage les arbres fruitiers hâtifs : amandier, pêcher, abricotier en cas de gelées nocturnes prévues.
Sortez les sécateurs et allégez les arbres du bois mort. Taillez les kiwis aujourd’hui, ils seront de nouveau taillés en vert en juin.
Terminez de tailler les treilles. Palissez mûriers, framboisiers, groseilliers, cassissiers (variétés vigoureuses) pour faciliter la pénétration de la lumière et la cueillette à venir.

EN AGRÉMENT

 Semez des capucines pour les replanter aux endroits stratégiques au jardin potager et d’ornement pour concentrer les pucerons sur elles. Ces nuisibles seront détruits plus facilement. Divisez tous les 3 ans les touffes de menthe, thym (citron), et plantes à fleur d’été et d’automne, ils n’en seront que plus beaux et vous pourrez faire plaisir à vos amis. Rasez les millepertuis pour les régénérer, pas de soucis ils refleuriront dès cette année.
Pour stimuler leur croissance, taillez les rosiers et autres arbustes d’ornement si le temps est sec et quand les fortes gelées ne sont plus à craindre. Utilisez un sécateur bien affûté et, dans l’idéal, désinfecté entre chaque plant, c’est à ce moment que les maladies se propagent le plus. Apportez du compost et de la magnésie à leur pied.
Mettez du compost en surface des pots et jardinières, rempotez les plantes d’intérieur et roulez le gazon.
Supprimez les fleurs fanées sur les rhododendrons. Si le gel n’est plus à craindre et par un jour sans pluie, formez à la cisaille les lavandes pour qu’elles ne poussent pas n’importe comment.
Taillez sévèrement les plantes retombantes pour que le centre de la touffe se regarnisse.

APICULTURE

Les coups de froid de cet hiver ont pu malmener les colonies faibles qui ont eu des difficultés à se nourrir avec un miel trop froid car impossible à réchauffer.
Des famines pourraient donc être constatée alors qu’il reste encore beaucoup de provisions. Le froid persistant, sur tout dans le Nord-Est a retardé le démarrage de la ponte de la reine.
Il convient d’être attentif lors de la visite de printemps.
Nettoyer les planchers : la préparation des cellules à pondre nécessite des travaux de nettoyage des cellules du couvain, ce qui provoque la chute de nombreux débris. Les plus fins traversent la grille du plancher et signalent la reprise de ponte, les autres vont s’accumuler sur le plancher et obstruer la grille. Prévoir des plateaux de rechange pour limiter le temps d’ouverture. Noter l’état de chaque plateau, il est fonction de l’état de la colonie et de ses qualités de nettoyeuses, cela sera utile lors de la visite de printemps.

– Alimenter les abreuvoirs.
Appliquer le traitement antivarroase de printemps (selon les consignes du PSE régional).
Compter les chutes des varroas en plaçant un linge graissé sous les planchers grillagés.
Faire la « visite de printemps » dès que le temps le permet (>16°C ensoleillé, sans vent) ! Commencer par les ruches qui vous semblent les plus saines (état du plateau,activité) pour éviter le transport de germes pathogènes. L’apiculteur est le premier vecteur de maladie (désinfecter le matériel entre chaque ruche). Évaluer les provisions.
Consigner l’état de chaque colonie (registre d’élevage).
Commencer le piégeage de fondatrices du frelon à patte jaune en installant vos pièges à proximité de votre rucher.

DICTON :

En mars quand le merle a sifflé, l’hiver s’en est allé

Texte : Didier SAGON

Please follow and like us:

Laisser un commentaire