En octobre

Travaux de saison : Octobre

On dit qu’ « En octobre, il faut que l’homme vite s’habille quand le mûrier se déshabille ». Nous ressentons les premiers signes de l’automne. Les arbres prennent de belles couleurs. Aussi, attirés par la beauté de nos forêts, a-t-on envie de quitter le jardin pour partir glaner châtaignes et champignons.

Au potager

– Forcer les endives en cave dans des caisses et dans le noir ou au jardin dans un silo qu’il faut protéger des mulots par un grillage. La rapidité de pousse dépend de la chaleur, on peut jouer sur ce paramètre pour allonger la durée de consommation.
– Couper les tiges fanées des asperges à 10 cm du sol et procéder au nivellement du terrain.
– Semer de la vesce qui sera enfouie au printemps après qu’elle ait fixé l’azote, le phosphore et le potassium.
– Faire les semis et plantations dans un sol sec et sableux de préférence. Ils hiverneront mieux et résisteront à une sécheresse de printemps. En sol lourd et compact, la végétation risque d’être stoppée et la pourriture se développer. Les semis et plantations réussiront mieux en février/mars, différer alors les semis de fèves, pois à grains ronds, aulx, échalotes, choux, laitues… sinon planter sur billons.
– Récolter les dernières tomates encore vertes et en faire des confitures, un régal pour l’hiver ! récolter les dernières courgettes.
– Nettoyer les souches d’artichauts et les protéger pour l’hiver.
– Récolter les haricots en grains, les lier en touffes à suspendre dans un local sec.

En agrément :

– Arracher les dahlias à la fourche bêche, les laisser sécher et les entreposer au frais.
– Planter les bulbes à fl oraison printanière.
– Enlever les feuilles sur le gazon qui sera tondu une dernière fois.
Abriter les espèces délicates et fragiles avec les feuilles sèches.
– Mettre en place les bisannuelles semées cet été. Si le climat local est rigoureux, les conserver en pépinière abritée pour les mettre en place au printemps.
– Préparer les trous de plantation des futurs arbustes ornementaux et rosiers qui seront mis en place en novembre. En cas d’impératifs on peut, dès la fin du mois, planter les rosiers à racines nues.
– Mettre en pot les chrysanthèmes pour la Toussaint.
– Rabattre les rosiers défleuris.
– Enlever et nettoyer les tuteurs devenus inutiles sur les parcelles.

Au verger :

– Élaguer les arbres fruitiers à noyaux. Avoir la main légère si vous ne voulez pas trop faire souffrir vos arbres.
– Continuer les cueillettes de fruits par temps sec avant l’arrivée du gel. Les fruits étant à maturité, redoubler de précaution pour ne pas les taler et leur garantir une longue conservation.
– Débarrasser les troncs et branches de la mousse par brossage ou à la pompe à pression (à distance), le lichen, inoffensif pour les arbres, peut rester en place.
– Laisser des feuilles mortes au pied des arbustes.
– Stratifier au frais dans une caissette remplie de sable ou de tourbe les pépins et noyaux récoltés, à semer en avril.
– Préparer les trous de plantation à faire le mois prochain.
– Ramasser et trier les fruits tombés, s’ils ne sont pas gâtés en faire du jus, de la compote, des confitures.
Détruire tous les fruits malades.
– Récolter le raisin avant les premiers froids.

DICTON :

Octobre est bon
s’il est de saison.

 

Texte : Didier SAGON

Photos : Stocklib

Please follow and like us:

Laisser un commentaire