En septembre

Travaux de saison : septembre

 

Nos anciens, fins observateurs, disaient : « quand la pluie en tombant forme des yeux de vache, c’est pour trois jours ». Quel temps aurons-nous en ce mois de septembre ? Forte pluie ou sécheresse ? Nul ne peut le prédire, le  réchauffement climatique y est pour beaucoup.

Au potager

Épinards

– Récoltez les tomates jusqu’à la fin du mois après avoir enlevé un maximum de feuilles, au-delà vous arracherez les pieds à suspendre tête en bas et ferez mûrir les tomates au soleil et plus tard dans un local hors-gel. N’oubliez pas de faire avec les derniers fruits l’excellente confiture de tomates vertes.
– Semez encore la mâche, le radis noir, les épinards, le persil, à abriter en hiver. Et en pépinière, semez les laitues brunes et blondes d’hiver, les oignons blancs. Dans le sud, semez les derniers haricots verts pour une récolte en novembre.
– Repiquez les dernières chicorées et choux d’hiver.
– Recouvrez les choux-fleurs de quelques feuilles prélevées à leur base pour garder leur blancheur et leur tendreté.
– Récoltez les arachides lorsque le feuillage a séché. La coque doit être ridée et la graine recouverte d’une pellicule rose. Comme les pommes de terre, laissez-les sécher sur le terrain.
– Plantez les fraisiers qu’il faut bien arroser.
– Blanchissez les chicorées et scaroles en les liant sans trop serrer quand il n’y a plus de grosses chaleurs sinon la pourriture pourrait attaquer les feuilles du cœur.

Au verger

– Taillez les framboisiers remontants.
– Récoltez les fraises et framboises des variétés remontantes, le raisin, les noisettes sources de bienfaits pour votre santé.
– Pensez aux conserves en bocaux de verre pour valoriser la production surabondante du jardin, c’est tendance ! Et c’est la solution pour les légumes et fruits qui n’acceptent pas la congélation. Pensez aux confitures et gelées à déguster du petit-déjeuner au dîner en dessert mais aussi pour lier des sauces.
– Pratiquez les dernières greffes à œil dormant, s’il faut remplacer des greffons desséchés ou décollés sur pommiers, pêchers, cerisiers.
– Tuteurez et attachez les rameaux encore très fragiles issus des greffons.
– Entreposez sur clayettes propres dans un local sombre et frais, les pommes et les poires.
– Etayez les branches des fruitiers trop lourdement chargées.
– Effeuillez la vigne et les kiwis. Pensez à faire des boutures de ces derniers.
– Installez des pièges à guêpes dans les poiriers seulement si elles causent trop de dégâts car elles en sont gourmandes.

En agrément

Crocus

– Semez le gazon nouveau ou en réfection : le sol humide et chaud assure une bonne implantation avant l’hiver. Arrosez le matin ou le soir.
– Scarifiez le gazon déjà bien installé et ratissez les débris et les premières feuilles qui tombent.
– Installez des nids pour les crapauds comme des vieux pots de terre cuite.
– Installez à l’abri une boîte en bois, remplie de feuilles mortes et sèches. Elle fera un nid douillet pour notre mascotte, le hérisson.
– Repérez et marquez les branches mortes que vous couperez pendant l’hiver. Taillez les haies. Surveillez les rosiers attaqués par les pucerons et les maladies cryptogamiques.
– Commencez les plantations de bulbes à floraison printanière : jacinthes, tulipes, crocus…
– Repiquez en pépinière ou en place les pensées, myosotis, pâquerettes, giroflées…
– Semez en place pavots, scabieuses, soucis, delphiniums annuels, plantes assez vigoureuses pour passer l’hiver sans trop de dégâts s’il n’est pas trop rude.
– Bouturez rosiers, conifères, fuchsias et géraniums en évitant les excès d’arrosage après la reprise des végétaux.

Dicton : Septembre se nomme le mai de l’automne

TEXTE : DIDIER SAGON
PHOTOS : STOCKLIB

Please follow and like us:

Laisser un commentaire