L’eschscholtzia (Eschscholzia californica)

L’eschscholtzia (Eschscholzia californica)

« Pavot de Californie »

C’est une plante vivace herbacée cultivée comme annuelle de la famille des papavéracées (Papaveraceae). Son nom vient du médecin botaniste et naturaliste balte, J. F. von Eschscholtz. C’est en son honneur que le botaniste allemand Aldelbert von Chamisso l’a nommé ainsi.

Les amérindiens l’utilisaient traditionnellement pour soulager la population des maux de tête et des douleurs dentaires. Introduite en Europe en 1820, elle fut d’abord une simple plante d’ornement.

D’une hauteur de 40 cm, l’eschscholtzia aime le soleil et un sol drainant, elle accepte les sols pauvres, secs et calcaires. Ses feuilles caduques sont gris vert, fines, alternées et bien découpées.

Ses fleurs, jaune vif ou jaune orangé à 4 pétales, attirent des insectes auxiliaires et principalement les chrysopes. La floraison s’étend du printemps à l’été.

Le pavot de Californie fait partie de l’horloge florale établie en 1751 par le botaniste suédois Carl Von Linné. Ses fleurs s’ouvrent vers 10 h du matin.

Parent du pavot somnifère (Papaver somniferum), il n’est pas un narcotique, mais un sédatif et un anxiolytique naturels. Il permet de traiter différents troubles du sommeil.

PARTIES UTILISÉES
Ce sont les parties aériennes, consommées par voie orale.

PRÉCAUTIONS D’UTILISATION
Même si cette plante n’est pas toxique, il faut rester prudent quant à ses contre-indications et effets indésirables. À prendre en compte également, les interactions avec d’autres plantes médicinales, compléments ou médicaments. Il est donc recommandé de prendre conseil auprès de son médecin ou pharmacien.

Texte et photos Michel Jouanne

Please follow and like us:

Laisser un commentaire