Fertiliser les asperges

A l’automne, enfouir, sans que les éléments soient en contact des griffes à la plantation, cinq à six kilogrammes de fumier par mètre carré, ou de compost (à défaut deux cent grammes au mètre carré de fumier ou de compost déshydratés) et cent cinquante grammes d’engrais de fond

Copyright © Jardinot / photo : Stocklib

Fertiliser les asperges

Avant plantation
A l’automne, enfouir, sans que les éléments soient en contact des griffes à la plantation, cinq à six kilogrammes de fumier par mètre carré, ou de compost (à défaut deux cent grammes au mètre carré de fumier ou de compost déshydratés) et cent cinquante grammes d’engrais de fond (phosphore / potasse : P, K).

Deux premières années
En avril, juin et fin juillet, vous apporterez un engrais coup de fouet (riche en azote : N) à raison de vingt-cinq à trente grammes au mètre carré à chaque opération. En novembre, après déchaussage, apportez cent grammes au mètre carré de fumure de fond plus deux à trois centimètres de fumier ou de compost ou encore cent cinquante grammes au mètre carré de fumier déshydraté.

A partir de la pleine production
Durant la végétation, Faites un apport d’azote en trois fois : avant buttage, en fin de récolte et un mois après. A cette fin, épandez de l’engrais coup de fouet (cinquante à soixante grammes au mètre carré) sur une soixantaine de centimètres de chaque côté de la ligne de culture. Arrosez pour faire descendre l’engrais au plus près des racines.

En automne
Après avoir coupé les tiges, faire un apport de cent à cent vingt grammes au mètre carré d’engrais de fond plus deux à trois kilogrammes au mètre carré de fumier ou de compost (à défaut cent cinquante à deux cent grammes au mètre carré de fumier déshydraté).

Texte : Jean-Marc Muller

Please follow and like us:

Laisser un commentaire