Les bons gestes pour jardiner

Apprendre les bons gestes du travail au jardin, en particulier au potager, est très important. Soulever une brouette, porter ou déposer un sac de terreau, mais aussi

Copyright © Jardinot

Copyright © Jardinot

Ne pas soulever un sac de terreau de cette
manière : très mauvais pour le dos

Les bons gestes pour jardiner

Apprendre les bons gestes du travail au jardin, en particulier au potager, est très important. Soulever une brouette, porter ou déposer un sac de terreau, mais aussi ratisser, bêcher, récolter, planter, sont des gestes que le jardinier va effectuer plusieurs fois par jour, tout au long de l’année. Comment éviter de se faire mal au dos, de trop se fatiguer, ou de se retrouver avec une tendinite, une épicondylite, inflammation du côté externe du coude (tennis elbow), une sciatique ou un lumbago ? Il y a deux causes principales qui peuvent avoir des conséquences graves :

1 – Evitez la répétition des mouvements :
– Limitez la durée des mouvements trop répétitifs.
– Alternez régulièrement les activités (petits et gros travaux), faites-les en plusieurs fois si nécessaire.
– Evitez les vibrations prolongées d’outils à moteur type taille-haie, débroussailleuse, etc.

2 – Evitez les mauvaises positions :
– Porter à bout de bras.
– Travailler le dos plié en deux (garder le dos droit).
– Se pencher pour soulever un poids.
– Utiliser des manches à outils trop courts.
– Se positionner trop loin de la zone à travailler.
– Tendre les jambes.
– Bêcher les jambes tendues.

Il est indispensable de veiller à ne pas prendre de mauvaises habitudes.

Les bonnes postures

Copyright © Jardinot

Cueillir un genou à terre

La plantation : Accroupissez-vous en posant un genou à terre (position type du chevalier servant) et l’autre jambe fléchie à 90° ou reposez les fesses sur les talons et mettez un coussin ou une protection sous les genoux. Vous pouvez aussi utiliser des petits bancs spécialement conçus pour le jardinage (voir guides de sélection 2015/2016). Gardez toujours le dos le plus droit possible. Mettez-vous face et proche de votre travail pour éviter les flexions et rotations du tronc. Ces recommandations valent également pour les récoltes.

Copyright © Jardinot

Utilisation du râteau

Ratisser : Ayez les pieds bien écartés et stables. Maintenez le dos bien droit et rapprochez le plus possible l’outil du corps. Le tronc reste droit et la jambe en fente avant pour avancer le râteau. Faites travailler les jambes à la place des bras et ne bougez pas la région lombaire pour éviter flexions et rotations. Gardez de la souplesse et de l’ampleur dans le mouvement des épaules et des bras.

Copyright © Jardinot

Bonne position pour soulever un sac
de terreau : aidez-vous de vos jambes

Soulever une brouette ou saisir un sac de terreau : Fléchissez les genoux en saisissant la brouette et soulevez la, les bras fléchis pour faire fonctionner les épaules. En relevant la brouette, ce sont les cuisses qui doivent travailler et pas la région lombaire. Ainsi le poids sera réparti sur toute la surface des vertèbres et des disques. Pour le sac de terreau ou un produit lourd similaire, mettez un genou à terre, saisissez le sac et poussez sur les jambes pour vous redresser sans bouger le dos et en gardant l’objet près du corps. Fragmentez les charges si cela est possible (par exemple répartir la charge d’eau dans deux arrosoirs).

Copyright © Jardinot

Utilisation de la bêche

Bêcher : Il faut avoir le pied posé sur l’arrête de la bêche et concentrer sa force sur les jambes en accompagnant le mouvement de bêchage par une flexion extension des genoux. Il ne faut pas bêcher les jambes tendues ou être courbé en avant. Utilisez plutôt la fourche bêche ou la grelinette qui permet un travail efficace et rapide avec un minimum d’effort, tout en préservant l’écosystème du sol.

Désherber par binage : Soyez le plus proche possible des éléments à désherber. Ayez les jambes légèrement écartées et le buste bien droit. Accompagnez vos mouvements comme pour le ratissage. Pour un désherbage à la main, utilisez un petit banc de jardin et travaillez à deux mains. Evitez d’être à distance de la zone à travailler.

Tailler : Soyez à bonne hauteur, jambes légèrement écartées, en gardant le buste bien droit. Pour tailler des branches au ras du sol, fléchissez les jambes. Evitez de travailler les bras tendus ou en l’air ; gardez les en dessous de la hauteur des épaules. Restez au plus près des parties à tailler. Ménagez vos épaules et mettez les coudes au corps. Pour les tailles en hauteur, montez sur un escabeau adapté en faisant attention qu’il soit bien stable et qu’il ne risque pas de se déséquilibrer. Enfin, pensez à porter des lunettes de sécurité lorsque vous taillez des branches et un casque anti-bruit lorsque vous utilisez des outils bruyants. N’oubliez pas non plus les gants afin d’éviter ampoules, piqûres, échardes ou contact avec certaines plantes susceptibles d’être toxiques ou urticantes. Ne faites pas d’efforts prolongés ou intenses. La fatigue favorise aussi les accidents.

Copyright © Jardinot

Bien se positionner dans sa zone de travail

Nos conseils

Le principal est que vous soyez à l’écoute de votre corps, en particulier de votre dos, pour conserver intact le plaisir du jardinage. Mais aussi n’oubliez pas de vous hydrater, de mettre une ceinture de soutien lombaire, pour les travaux les plus pénibles, et de vous arrêter dès les premiers signes de fatigue ou de douleur. Assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations (Tétanos).

Texte et photos : Jean-Marc Muller

Please follow and like us:

Laisser un commentaire