Juillet/août

TRAVAUX DE SAISON APICULTURE : juillet/août

 

Année record pour les essaimages dans certaines régions après une année plutôt peu calme. Le printemps très hâtif a accéléré le développement du couvain au sortir de l’hiver et les fortes colonies ont choisi de se multiplier en essaimant dès l’arrivée des chaleurs. Après les récoltes de printemps, les colonies ont affronté les jours froids et pluvieux d’avril et ont vécu sur leurs provisions en attendant les nouvelles miellées (tilleul, châtaignier, tournesol, …). Le temps des récoltes d’été arrive…

Cadres bons à extraire

Surveiller les nouvelles colonies issues des essaims de l’année. Les passer de ruchette en ruche dès qu’elles possèdent 4 cadres de couvain. Nourrir au candi (pas de sirop) pour accélérer les constructions nouvelles.
Elles permettront peut-être de faire une récolte d’été (tournesol, phacélie…).
Surveiller le remplissage des hausses et placer une hausse supplémentaire si nécessaire, même si elle ne sera pas exploitable pour la récolte prochaine, elle sera laissée sur le corps après enlèvement des hausses pleines et permettra ainsi à la colonie d’avoir un volume adapté à sa population.
Avant la récolte, conditionner la miellerie pour y avoir une température d’environ 25°C et une hygrométrie inférieure à 40% en utilisant un déshumidificateur.
– Préférer l’usage d’un chasse abeilles ou d’un souffleur spécial apiculture (les gaz d’échappement ne sont pas injectés dans l’air de la turbine) pour enlever les hausses sans enfumage.
Intensifier le piégeage de frelons à pattes jaunes. Expérimenter les muselières qui évitent le stress des butineuses.
– Prévoir la commande des traitements d’automne contre la varroose en contactant si nécessaire votre groupement sanitaire.

TEXTE ET PHOTO : JEAN-PAUL CHARRON

Please follow and like us:

Laisser un commentaire