La culture du melon

La culture du melon

Melon

Le melon appartient à la famille des cucurbitacées, il est considéré comme un légume-fruit. Il se cultive principalement dans le sud, mais il s’adapte également dans des régions moins chaudes où vous choisirez uHT0036 melon sucrin de toursne variété précoce que vous sèmerez (ou planterez) dans votre jardin à l’abri et à exposition ensoleillée ou encore mieux : sous serre!

Différentes variétés de melons que vous pouvez retrouver chez JARDINOT dans son GUIDE DE SÉLECTION :

  • Le melon Charentais : une des variétés les plus cultivées.
  • Le melon Galoubet : Variété de type « Charentais ». Précoce. Résiste à l’éclatement.
  • Le melon petit gris de Rennes : Variété de type “sucrin”. Adapté aux climats frais.
  • Le melon sucrin de Tours : Ancienne variété de plein champ.Qualité gustative incomparable et très parfumé
SEMIS ET PLANTATION :

Le semis se fera de février à avril, sous serre ou à la maison, en godets remplis de terreau de semis ou d’un mélange terre de jardin, éventuellement additionné de sable et de terreau. Le repiquage se fera, suivant les régions, à partir de fin avril jusqu’à mi-mai dans un sol riche, bien fumé, frais et bien drainé, additionné d’engrais riche en potasse (avec un K élevé). Attention à l’excès d’humidité. L’espacement sera de 0,75 à 1 m en tous sens. Dans certaines régions, Midi, Sud-Ouest, Bretagne, vous pouvez semer en place en mai. Faites des poquets de 3 à 4 graines espacées
de 5 cm. Recouvrez avec 2 cm de terre. Après germination, vous ne garderez que le plus beau pied. Préparez des trous de 30 à 40 cm de côté et de profondeur que vous remplirez de terre végétale additionnée de compost. Espacez comme ci-dessus.

CULTURE ET ENTRETIEN :

Lorsque les plants ont formé 3 ou 4 feuilles, pincez au-dessus de la 2ème feuille. Par la suite, taillez les ramifications obtenues au-dessus de la 3ème feuille. Les nouvelles branches seront taillées à 3 feuilles, leurs pousses porteront les melons. Enfin, pincez à 2 feuilles au-dessus des jeunes fruits. Ne gardez que 2 à 4 fruits sur chaque plante. Pour favoriser le développement des melons, supprimez toutes les nouvelles pousses, ainsi que les forts rameaux qui poussent, à travers la plante, avec une vigueur excessive. Certaines variétés (les plus récentes) ne nécessitent plus de taille à l’exception de l’étêtage. (première taille). Le paillage (feuilles, tonte de gazon, paille) est recommandé. En plus d’économiser l’eau, il freine la pousse des herbes indésirables et empêche les melons de reposer sur la terre et évite qu’ils pourrissent. L’arrosage régulier en été est impératif, à raison de 2 fois par semaine environ. Pensez également à faire un apport régulier d’engrais type « engrais tomates ».

RÉCOLTE :

Les melons se récoltent après 4 à 5 mois de culture suivant les variétés et les régions. Un signe de maturité “moyenne” réside dans la fanaison de la feuille située juste au-dessus du melon, qui doit alors se détacher facilement avec son pédoncule. Une gerçure circulaire à la base du pédoncule est également signe de maturité.

PRINCIPALES MALADIES :

Le melon est très sensible à l’oïdium, et au mildiou des cucurbitacées. Pour prévenir ces maladies, arrosez au goulot au pied de la plante. Evitez de mouiller le feuillage en fin de journée, surtout par temps chaud et humide.

PRINCIPAUX RAVAGEURS:

Les principaux ravageurs sont les pucerons et la mouche des semis. Pour éviter les attaques de cette dernière, plantez lorsque la température est suffisamment élevée pour permettre aux plants une croissance rapide. La culture du melon Le melon appartient à la famille des cucurbitacées, il est considéré comme un légume-fruit. Il se cultive principalement dans le sud, mais il s’adapte également dans des régions moins chaudes où vous choisirez une variété précoce que vous sèmerez (ou planterez) dans votre jardin à l’abri et à exposition ensoleillée ou encore mieux : sous serre!

Texte Thierry Rivry

Please follow and like us:

Laisser un commentaire