Le Raifort, c’est fort !

Le Raifort, c’est fort !

Le raifort, ou moutarde des Allemands, est cultivé uniquement pour sa racine, que l’on râpe pour remplacer la moutarde.

Raifort sauvage

NOM BOTANIQUE
« Armoracia rusticana (synonyme Cochlearia armoracia) ». Légume racine de la famille des Brassicacées (crucifères), originaire d’Europe orientale et d’Asie.

DESCRIPTION
C’est une vivace aux grandes feuilles dentelées longues et découpées en forme de lance de 40 à 60 cm sur tige rameuse. Les petites fleurs blanches en grappe (stériles le plus souvent) apparaissent mi-mai. La racine est blanchâtre, charnue et allongée.

CONDITIONS DE CULTURE
Choisir un terrain frais, bien ameubli et une exposition ensoleillée. Il réussit mieux sous un climat plutôt humide. Très rustique, il ne craint ni le gel ni la chaleur.

Tubercule de Raifort râpé

MULTIPLICATION
Le raifort sauvage produit rarement des graines, il se multiplie donc par division des racines. Cette opération consiste à diviser une touffe en plusieurs éclats. Après la multiplication, il faut compter 2 ans avant de pouvoir récolter.

La meilleure période de mise en terre se situe en mars ou avril, mais il est possible d’opérer en automne. Il n’y a pas de règle pour la fréquence, faire selon les besoins et l’espace. Utiliser un transplantoir et une bêche bien aiguisée. La parcelle choisie doit avoir été bien travaillée et bien fumée à l’automne précédent.

Soulever hors de terre la souche que vous voulez diviser. Sélectionner des éclats de racines en pourtour de la touffe principale. Les tailler à environ 10 cm de long en veillant à la présence d’un bourgeon.

Dès le prélèvement, repiquer les éclats au plantoir sur des lignes espacées de 50 à 60 cm en gardant un espace de 30 cm entre les plants. Laisser le bourgeon apparaître. Arroser généreusement pour aider à bien faire adhérer les racines au sol, puis pendant quelques jours pour favoriser la reprise.

ENTRETIEN
Biner régulièrement. Pailler généreusement. Supprimer les tiges florales dès leur apparition pour ne pas épuiser la plante. Les feuilles peuvent être sensibles au mildiou, mais sans inconvénient pour les racines.

RÉCOLTE
De septembre à mars à partir de la 3e année au fur et à mesure des besoins.

CUISINE
Râper les racines pour agrémenter les salades, le pot-au-feu, les farces… La saveur est puissante et rappelle celle de la moutarde.

Ne pas confondre
Ne pas confondre avec le Raifort Champêtre, « Raphanus sativus campestris », type « raifort de l’Ardèche », un gros radis fourrager dit radis rave, qui sert à relever le goût du pot-au-feu. Comme un navet, il se sème en pleine terre entre mars et avril (chez Jardinot).

 

Texte Jean-Marc Muller – Photos Jean-Marc Muller, Stocklib

Please follow and like us:

Laisser un commentaire