Le tulbaghia

Le tulbaghia

Cette petite plante trop méconnue malgré ses qualités ; élégante, décorative, comestible est une agréable compagne pour certains légumes car elle éloigne les pucerons. Ne résistez pas, installez-la vite au potager !

Tulbaghia en situation

Le genre Tulbaghia contient une trentaine d’espèces de la famille des Alliacées. Ces vivaces sont originaires d’Afrique du sud et doivent leur nom à Ryk Tulbagh, gouverneur hollandais du Cap de Bonne-Espérance au XVIIIe siècle. Les Anglais apprécient beaucoup la variété « violacea » qu’ils connaissent sous le nom de « Society Garlic ». Tulbaghia de Simmler, aux fleurs blanches bien parfumées, Tulbaghia alliacea, Tulbaghia capensis, Tulbaghia ciolacea… sont également comestibles.

DESCRIPTION
C’est une plante d’une hauteur de 40 à 60 cm à feuilles simples et vertes qui partent de la base. Lorsqu’elle n’est pas en fleur, elle ressemble à de la ciboulette et les feuilles ont une odeur d’ail quand on les touche.

Une tige contient les fleurs organisées en ombrelle au-dessus du feuillage. Elles sont beaucoup plus voyantes que celles de l’ail ordinaire. En forme d’urne, les 6 pétales s’évasent harmonieusement au sommet. Les couleurs sont différentes en fonction des variétés : violet, pourpre violacé, rose lilas, blanc vert ou blanc. Selon le climat et la variété choisie, la floraison aura lieu de mars à octobre.

CONDITIONS DE CULTURE
vivace peu rustique nécessitant une exposition ensoleillée, la mi-ombre ne lui convient pas. Le sol doit être bien drainant, léger, sablonneux et riche en compost. Au sud de la France, elle peut être cultivée toute l’année à l’extérieur et supporte bien la chaleur. Dans le nord il est préférable de cultiver les touffes en pot qui pourront ainsi être ramenées à l’intérieur pendant l’hiver.

Tulbaghia en situation

MULTIPLICATION
La seule solution efficace est la multiplication par division. Séparer les touffes au printemps : couper les sommets, soulever la motte, couper les racines et séparer.

À la plantation, couvrir les racines avec 3 cm de terre en laissant affleurer la pointe sèche. Espacer les plants de 20 cm dans des rangs à 35 cm les uns des autres. Il faut 3 ans pour que la plante soit bien en place. Au départ, se procurer des plants en godet dans les foires aux plantes ou en jardineries.

ENTRETIEN
Aucun, si ce n’est pailler afin de maintenir le sol frais et protéger les touffes pendant la période hivernale. Les rentrer à l’abri si vos plantes sont en pot.

RÉCOLTE
Au fur et à mesure des besoins.

CUISINE
Les fleurs ont un doux parfum d’ail et décorent admirablement les assiettes. Les feuilles sont plus corsées et doivent être utilisées en petite quantité tant le goût d’ail est puissant. C’est une belle alternative à l’ail qui n’est pas toujours disponible.

Mon conseil
Les pucerons n’apprécient pas son odeur. C’est une plante compagne utile au jardin en général, au potager. L’associer aux carottes, betteraves, salades et aux pieds des pêchers. Il est déconseillé de la mettre au voisinage des pois et des haricots.

Dans le carré des aromatiques, réaliser une belle composition de couleur en accompagnant le Tulbaghia de romarin, de thym, de basilic pourpre, de lavande, et autres aromatiques dont les couleurs du feuillage et des fleurs contrasteront harmonieusement pour réaliser un îlot
ornemental.

 

Texte Jean-Marc Muller – Photos Jean-Marc Muller, Stocklib

Please follow and like us:

Laisser un commentaire