Maroc

splendeurs marocaines

Circuit des villes impériales. Des dunes du Sahara aux sommets du Haut Atlas, le Maroc semble avoir été tracé pour les voyageurs. Cette fois, Jardinot et Jean-Claude nous emmènent faire le grand tour du Maroc.

Copyright © Jardinot / photo : PicsWalls

Maroc

CIRCUIT AU MAROC « SPLENDEURS MAROCAINES » DU 6 AU 18 OCTOBRE 2015

Cette fois, Jardinot et Jean-Claude nous emmènent faire le grand tour du Maroc.

Allez, c’est parti ! Tous au rendez-vous au terminal 2 E à 5h15. Nous sommes 38 prêts pour l’aventure  et nous avons échappé à la grève d’Air France ; c’est déjà ça …

Le groupe au complet

Jour 1 : Paris / Casablanca

Nous arrivons à Casablanca sous un beau soleil et nous reculons nos montres d’une l’heure. Nous faisons la connaissance d’Ibrahim, qui sera notre guide durant tout le circuit, ainsi que d’Hassan, notre chauffeur de car et de Ayid, accompagnateur-porteur.

Nous partons pour l’Hôtel Prince de Paris où l’installation dans les chambres ne se fera qu’en fin de journée et nous allons déjeuner sur la corniche au restaurant « le Littoral », suite à un petit malentendu (repas improvisé, mais très correct).

Après-midi, visite de la nouvelle Medina, dite « Quartier des Habous », où on découvre ou redécouvre mieux l’importance du Maréchal Lyautey, premier résident général, dans le plan d’urbanisme datant des années 20. Au fil de la promenade dans les ruelles à arcades,  les placettes, nous admirons les portes avec souvent la main de la fatma pour conjurer le mauvais sort, les entrées pour les piétons et celles pour les cavaliers en hauteur.

Ensuite, entrée dans l’église Notre Dame de Lourdes qui possède 800 m2  de magnifiques vitraux, œuvre de Gabriel Loire, maître verrier à Chartres. Puis, petit arrêt devant le palais royal et direction l’hôtel Prince de Paris.

Dès ce premier jour, nous sentons que le trio marocain qui nous encadre sera au top.

Jour 2 : Casablanca / Rabat

23453291_mosqueehassanIIDépart pour la grande mosquée HASSAN II conçue par le français (encore !) Michel Pinseau et inaugurée en 1993. Superbe ouvrage avec ses magnifiques mosaïques, son ingénieux plafond coulissant en bois de cèdre, sa vaste salle des ablutions. Que de richesses ! En sortant, nous tentons de prendre en photo l’impressionnant minaret de 200 m de hauteur.

Nous continuons par une promenade ensoleillée sur la corniche Ain Diab et vue du quartier résidentiel d’Anfa. Puis, entrée dans le marché municipal, typique, avec notamment ses poissonniers trônant du haut de leurs stands, les marchands d’olives, de fruits, de fleurs ; beaucoup de couleurs et de senteurs. A la sortie, un marchand de nougat fait recette avec les touristes que nous sommes.

Après le repas, cette fois à l’hôtel Prince de Paris, couscous-partie, nous prenons le départ pour Rabat. Là, un  guide local, très européen, nous attend pour faire la visite : esplanade et extérieur du palais royal, la Tour Hassan à travers un échafaudage, et le mausolée de Mohamed V, avec encore de très belles mosaïques. Juste avant, nous avons eu droit à la relève de la garde à cheval. Puis agréable promenade dans le jardin des Oudayas où beaucoup de marocains semblent se retrouver en fin de journée. A  noter que les chats apprécient aussi cet endroit et d’ailleurs partout où nous nous rendrons  nous en verrons. En fin de journée, nous irons dans la Kasbah des Oudayas avec ses ruelles dallées, ses maisons  blanchies à la chaux et peintes jusqu’à mi-hauteur d’un bleu éclatant. Charmant quartier, paisible, où chaque coin de ruelle vaut une photo. Dîner et nuit à l’hôtel Golden Tulip Farah à Rabat.

Jour 3 : Rabat / Meknès / Fès

Ibrahim, notre guide, toujours soucieux de notre bien-être, change le programme et nous fait visiter Volubilis le matin (il fait déjà chaud). C’est un typique guide marocain qui nous fait découvrir le plus vaste site archéologique du Maroc, situé au pied de la ville sainte de Moulay Idriss. Ce sont successions de ruines antiques de villas romaines, arcs de triomphes, temples,  et avec des mosaïques en bon état de conservation. Nous reprenons le car et le long de la route nous apercevons des  petites fermes qui semblent assez miséreuses,  des pâturages de moutons. Nous arrivons à Meknès et nous déjeunons au restaurant Le Riad dans la médina.

Après le repas, nous visitons en compagnie de Djamila, guide locale, très en verve et même coquine, les remparts, la belle porte Bab Mansour et la place El Hedim, puis les immenses greniers (ou héri) et  écuries pouvant contenir les 12 000 chevaux de la cavalerie de Moulay Ismaël. Puis nous allons à la mosquée de ce sultan.  Après avoir  traversé un patio richement décoré, nous nous déchaussons et accédons à  l’antichambre  du mausolée. Avant d’arriver à notre hôtel Accros Hôtels à Fès (pour deux nuits), nous nous arrêtons dans une boutique où on trouve un bel éventail de l’artisanat local. Ce soir, nous sortons ! Soirée spectacle fassie dans un restaurant de la médina : repas avec illusionniste, musiciens, danseuse orientale  et en bouquet final le « mariage », éphémère, de Jacqueline et Paul en tenue orientale qui se prêtent bien au jeu ; rires assurés.

Jour 4 : Fès

Belle brochette... Ph. J. Le NaourDépart pour la visite de Fès jusqu’au Borg nord, fortification qui permet de découvrir un beau panorama sur la  ville ; arrêt photos (nous en aurons beaucoup  lors de notre circuit) et  vendeurs  (à chaque étape aussi). Puis nous commençons par un intéressant atelier de poterie ; artisans au travail, belles réalisations en mosaïques : tables, fontaines etc…Ensuite visite de la médina et des souks : quartiers de l’alimentation, des rémouleurs, des dinandiers, des tanneurs. C’est vraiment à  voir ! Nous suivons de près notre guide… pas question de se perdre dans ce dédale de ruelles ! Nous poursuivons par la visite d’une tannerie; quelques marches à monter et nous voici dans le temple du cuir avec babouches de toutes les couleurs, sacs, ceintures, vestes. En contrebas, c’est la tannerie proprement dite mais comme c’est en travaux nous ne verrons pas les artisans travailler dans les grands bacs de teintures multicolores. Tant pis ! Une vidéo montre tout le cheminement. La carte bleue chauffe pour certains. Ensuite, nous irons voir la fontaine Nejjarine et la Medersa Aattarine, la plus ancienne de Fès, passage devant la mosquée Karaouine, première université coranique du monde. Nous nous arrêtons dans un atelier-artisanat-boutique notamment de soie végétale (aloe vera). Puis déjeuner dans un ancien palais de la médina  El Blida.

Nous notons que Fès est composée de 3 villes : la musulmane, la juive (Mellah) et la chrétienne.

Après le repas nous nous arrêtons devant la monumentale porte Bab Bou Jeloud avec ses superbes panneaux de céramique bleue où sous l’arc central se détache le minaret de la medersa Bou Inania. Cet après- midi, visite de Fès El Jedid, son  enceinte, la façade du palais royal, et le mellah.  Retour à l’hôtel. Le soir apéritif offert par Jean-Claude et remise de cadeaux de fidélité. Merci Jean-Claude et une petite pensée pour Colette.

Jour 5 : Fès / Ifrane / Midelt

De  Fès à Midelt à travers le Moyen Atlas : paysages changeants, début plutôt riche, puis désert de cailloux volcaniques, oasis, troupeaux de moutons, tentes nomades,  région alors plus pauvre. Nous traversons des forêts de cèdres en allant vers Ifrane, « Le Lion de l’Atlas », station  de montagne pour classes  aisées située à 1650 m d’altitude. Promenade en lisière de la forêt de cèdres à la recherche de singes… pas vus, tant pis… ! Ibrahim fait un petit détour pour nous montrer le site Aguelmam Sidi Ali, superbe lac aux eaux bleues dans un décor minéral. Arrivée à Midelt dans un  hôtel-restaurant style Mille et une nuits à la kasbah Asmaa.

Après-le repas : relaxe… Face à l’hôtel une exposition de minéraux intéressante. En fin d’après-midi visite en groupe au marché de Midelt, vraiment typique, (pas usine à touristes) avec de belles dattes appétissantes sur les étals ; une belle surprise. Le soir « bon anniversaire Marie-Claire ! » petits cadeaux, gâteau, sympathique attention due à Jean-Claude.

Jour 6 : Midelt / Erfoud / 4×4 et bivouac dans le désert marocain

Toujours beau temps depuis le début. Départ pour le col de Tizi n’Talrehemt, arrêt photo,  Nous descendons vers Errachidia le long de la vallée du Ziz en passant par le col du légionnaire. Arrêt au site du Ramsar. Nous arrivons à Erfoud avec sa vaste palmeraie et la culture de la datte, c’est une région très verdoyante. Nous déjeunons à l’hôtel Palms Club. Là  appel d’un médecin pour notre compagnon Christian qui souffre beaucoup d’une jambe (il ne pourra pas bivouaquer ainsi que son épouse) mais heureusement, il  pourra continuer le voyage.

Après-midi, nous partons dans les environs visiter un atelier de travail de pierres fossilisées « Macro fossiles casbah » (la carrière se trouve d’ailleurs dans les parages). C’est étonnant et    intéressant (petits ou gros achats dans la boutique).

Et maintenant : ATTENTION DEPART en 4×4 pour les dunes de Mergouza,  portes du désert de sable. Voyage « sportif »,  les conducteurs s’en donnent pour offrir des sensations aux touristes. Un petit air de rallye des sables…. Après 3/4 d’heure de hors-piste avec un arrêt « thé à la  menthe » dans une tente berbère nous prenons possession de nos tentes qui sont en fait bien équipées en literies et pas à la belle étoile. Allons voir ce coucher de soleil. Bien, mais pas spectaculaire. La fraîcheur annoncée de la nuit, les polaires, eh non, il fait bien doux et pas plus de scorpions, serpents et autres « joyeusetés », ils doivent être derrière la dune, ouf, tant mieux ! Repas dans une vraie salle de restaurant et dodo.

Jour 7 : Erfoud / Tineghir / Ouarzazate

Après des ablutions plutôt sommaires,  tout le monde  « sur le pont » pour le lever du soleil qui se fait attendre. On patiente en regardant quelques dromadaires à proximité. C’est un peu mieux que le coucher et ça va vite… ! Départ, idem en 4X4, même «  combat » qu’à l’aller, pour retrouver notre car à Erfoud et direction Tineghir. A nouveau des paysages changeants, la jolie vallée du Dadès et ses riches palmeraies. Arrêt photos pour les khettara  (puits creusés pour canaliser l’eau en souterrain). Les spectaculaires gorges du Todra de plus de 300 m de haut.

Après le repas aux « Roches » annexe , promenade dans les jardins de la palmeraie avec un jeune guide gentil mais « muet »…et nous arrivons dans une fabrique de tapis berbères où Danny fait un petit malaise qui heureusement  n’aura pas de suite ; plus de peur que de mal. Après un arrêt à Kelaa M’ Gouna et son eau de rose (la réputée rose de Damas)  nous arrivons à Ouarzazate, pour deux nuits, à l’hôtel Azghor.

Jour 8 : Ouarzazate / Zagora / Ouarzazate

Voiture à 2 niveaux Ph. S. LamarreTraversée du reg caillouteux avec paysages à couper le souffle du djebel Saghro, berceau des berbères Aït Atta avec montagnes pouvant servir de décor à des westerns américains, vallées grandioses, roches de différentes couleurs, ocre, noire, argentée. Arrêt à Agdez,  jour de marché, très typique. Mais où sont les femmes? Que des hommes! On reprend la route : la vallée du Draa avec ses palmeraies, ses casbahs. Déjeuner à Zagora au Palais Asma, digne d’un pacha ! Après, nous poursuivons jusqu’à Tamegroute pour la visite d’une poterie artisanale qui confectionne des céramiques émaillées vertes. On se croirait au Moyen-âge  avec des conditions de travail assez épouvantables !… Ensuite, visite extérieure de la Zaouïa Nassiriya, école coranique fondée par le théologien Abou ben Nassir ainsi que son mausolée. Des malades ayant des problèmes psychologiques attendent  en ce lieu une hypothétique guérison. Puis, déception : la bibliothèque médiévale que nous devons visiter est fermée, son accès étant lié au « bon vouloir » du responsable local, assez inadmissible. Notre guide et Jean-Claude feront « remonter » cette anomalie jusqu’aux autorités concernées. Retour à toute allure à Ouarzazate. Le trajet en car a été long aujourd’hui, mais que les paysages étaient superbes !

Jour 9 : Ouarzazate / Marrakech

Toujours très beau temps ; on ne s’en lasse pas. Visite de la casbah fortifiée de Taourit ; commentaires et anecdotes d’Ibrahim sur le Coran et son application, la prière, l’éducation des enfants et l’école coranique ainsi que les cinq constituants du village coranique : le minaret, l’école coranique, le hammam, le four et les latrines publiques. Puis aller-retour pour extérieur de la cité du cinéma : Atlas Corporation Studios et ses hautes statues égyptiennes. De nombreux films ont été tournés à la casbah de Tiffoultoute et celle d’Ait Benhaddou : Lawrence d’Arabie, Astérix et Obélix. Ouarzazate se veut l’Hollywood marocain. Après le repas à la Casbah de Tiffoultoute, visite d’un artisanat de brodeuses de nappes aux points comptés et de tisserands avec de superbes tissus imprimés (la carte bleue rechauffe!). Puis direction Marrakech à travers le Haut Atlas, parcours tourmenté, virages (petits cœurs, courage!) paysages de montagnes et vallées spectaculaires, passage par le col de Tizi-n-Tichka, 2260 m. Nous croisons un convoi de bestiaux, camions à étages ; les pauvres vaches, à l’arrivée leur lait s’est transformé en beurre !  Et nous arrivons à l’hôtel Golden Tulip  Farah pour deux nuits.

Jour 10 : Marrakech

Zen, le commerçant... Ph. D. CourgneauDès le matin visite des tombeaux saadiens. Les mausolées de la dynastie saadienne aux riches décors de mosaïques et de stucs sont dissimulés derrière de hauts murs en pisé. La nécropole abrite une centaine de tombes. Puis, nous entrons dans le jardin d’Agdal, planté d’oliviers, d’orangers, de rosiers couvrant 40 ha avec de grands bassins d’irrigation. Ensuite, arrêt devant la mosquée de la Koutoubia, la plus grande de Marrakech. Nous poursuivons par la visite du splendide Palais de la Bahia avec ses somptueux plafonds à caissons sculptés et peints, ses magnifiques mosaïques, sans oublier le beau jardin andalou.

Déjeuner-spectacle au «  Palais Chehrmane ». Avant le repas, nous avons droit à la traditionnelle cérémonie du « rinçage des mains » photos à l’appui… Ensuite, passage obligé dans les souks piloté par Ibrahim que nous suivons toujours de près : quartiers des dinandiers, du cuir, du bois, du métal. Arrêt en route (plutôt ruelle) dans une boutique qui vante les propriétés de l’huile d’Argan spécialité marocaine. Aïe ! les cartes bleues rechauffent. Nous traversons rapidement la fameuse place Djémâa avec ses restaurants en plein air (à éviter, dixit Ibrahim), ses charmeurs de serpents, ses dresseurs de singes, ses dentistes,  ses musiciens tous à l’affût du photographe et en quête d’une pièce. Retour à l’hôtel après passage dans une boutique où on vend de tout avec – 20%.

Soirée  Fantasia, chez Ali : repas sous la tente, avec passages de musiciens et danseuses  puis spectacle avec cavaliers sur chevaux arabes et avec fusils, danse du ventre  et feu d’artifice.

Jour 11 : Marrakech / Essaouira

Aujourd’hui, changement de car et d’équipe. Au volant Ibrahim, comme notre guide, et en accompagnant : Hassan. Nous quittons Marrakech, la « Perle du Sud » et traversons le pays de l’arganier ;  arrêt photos  sur un arbre « garni » de chèvres touristiques très statiques. Arrêt dans une coopérative féminine de l’argan pour démonstration et vente.

Après le déjeuner au restaurant «Il Marc » visite avec guide locale de l’ancienne Mogador, cité construite par les portugais, aux couleurs blanches et bleues, ses remparts à la Vauban avec chemin de ronde jalonné de canons, sa médina. Essaouira est une ville à la mode auprès des artistes marocains et même des occidentaux.  Nous visitons un atelier de travail du bois (notamment de thuyas), superbe travail de marqueterie. Le soir apéro « coucher de soleil », très beau, offert par Jean-Claude dans un bar proche de notre hôtel. Moment agréable ; merci Jean-Claude ! Repas et nuit à l’hôtel « Les Iles », en fait des bungalows confortables.

Jour 12 : Essaouira / Casablanca

Ph. D. Courgneau (2)Après une nuit pluvieuse, venteuse et  « cormoranteuse » nous faisons un tour à pied  avec Ibrahim sur le port de pêche d’Essaouira coloré avec ses petites barques bleues.  Quelques rares pêcheurs  (la mer ayant été  mouvementée cette nuit) vendent leurs poissons sur le quai. Un petit arrêt devant les fortifications et la porte de la Marine et nous reprenons le car en  direction de Safi où nous nous arrêtons dans le quartier des potiers. Ensuite, nous traversons des forêts de thuyas, puis des étendues caillouteuses avec des murets  en pierre sèche pour délimiter les propriétés. C’est une belle route qui longe la côte avec vue sur les plages, les résidences, les hôtels.

Nous arrivons à Oualidia où nous déjeunons à « l’Araignée gourmande », repas de poissons frits,  face à la mer. Après ce moment agréable, plusieurs d’entre nous ne résistent pas au  plaisir de prendre un petit bain de pieds  dans l’océan. Pendant ce temps, Paul « discute » avec des militaires qui « semblent  garder les toilettes  !!! » et on fait croire qu’ils l’embarquent… panique à bord ! S’en suit une bonne rigolade … Et on repart à travers des cultures de cucurbitacées et autres légumes. Arrêt  à El Jadida pour la visite de ses remparts et surtout de son immense citerne portugaise du 15ème siècle, redécouverte par hasard en 1916, avec ses colonnes, ses voûtes gothiques et où Orson Welles tourna plusieurs scènes d’Othello ;  lieu très surprenant. En direction de Casablanca, dans le car, c’est la préparation des adieux  à Ibrahim que nous avons vraiment apprécié tout le long de notre circuit, très cultivé, toujours à notre écoute, disponible. Et nous arrivons à l’Hôtel  Prince de Paris, lieu de notre première nuit au Maroc et notre dernière ; la boucle est bouclée, comme nos valises d’ailleurs.

Tout a une fin, il faut bien rentrer. Nous garderons un très bon souvenir de ce circuit : les paysages, les visites, les guides, les hébergements, la restauration, la bonne ambiance du groupe, sans oublier l’accueil chaleureux des marocains et le temps superbe.

Jour 13 : Casablanca / Paris

Nous voici à l’aéroport de Casablanca. Il faut encore effectuer les formalités qui ne sont pas  forcément simples, certaines bornes d’enregistrement sont plutôt récalcitrantes, passer tous les contrôles et ça y est ! Au plaisir de se revoir, de se retrouver pour d’autres voyages, d’autres belles découvertes.

 

Carnet de voyage de Francine.

Photos de : B. Gouilloux, S. Lamarre, D.Courgneau, J. Le Naour

Please follow and like us:

5 commentaires sur Maroc

  1. Cher Jean Claude,

    Notre voyage au Maroc fût merveilleux, découverte de paysages extraordinaires malgré parfois une certaine aridité , découverte de différentes cultures au sens propre comme au sens figuré . La faune et la flore n’étaient pas en reste avec des oiseaux inconnus comme le traquet à tête blanche, l’œdicnème criard ou encore le monticole bleu, quant à l’araucaria ou pin de Norfolk il a surpris tous les participants par son élégance.
    Sincères amitiés.

    Jacqueline et Emile

  2. Bonjour Jean-Claude,

    L’atterrissage fut un peu difficile tellement ce voyage fut dépaysant.
    Très bon choix du prestataire car nous avons pu découvrir toutes les facettes du Maroc : culture, religion, histoire, la splendeur des palais, de la mosquée Hassan II, mais aussi les conditions de vie et de travail de la majorité des marocains !
    Nous avons été impressionnés par la variété et la beauté des paysages traversés.
    Un guide exceptionnel, un groupe très sympa et ta gentillesse, ta disponibilité, ton attention : bref un voyage que l’on n’oubliera pas.

    Merci et à bientôt pour de nouvelles découvertes.

    Dominique et Bernard G.

  3. Bonjour,
    Nous voici bien rentrés lundi soir, fatigués mais très contents de ce circuit .Nous ne pensons pas qu’il y a grande remarque à faire.
    Désolés nous n’avons pas de photos insolites à communiquer mais nous pensons que d’autres en auront!!
    A un prochain voyage.
    Nos sentiments les meilleurs

    Yvette & Jean Claude ROLLAND

  4. Bonjour,
    Le retour par le train à Limoges a été plus mouvementé que tous les autres trajets du voyage : Paquet suspect à Paris Austerlitz, Sangliers heurtés par la motrice vers Vierzon, mais nous sommes finalement arrivés à Limoges après avoir fait un très beau voyage au Maroc.
    Merci pour tout : choix des visites, hôtels, restaurants, guide…….
    Tous les éléments de ce voyage nous ont plu et le groupe était très agréable à vivre.
    Découvrir le Maroc avec Jardinot restera pour nous notre première référence du voyage en groupe et cela nous donne envie de recommencer …
    Bonne continuation, et à bientôt peut être, pour d’autres destinations.
    Cordialement,

    Daniel et Nathalie Courgneau

  5. Bonjour Jean-Claude,
    Concernant le voyage au Maroc mes commentaires seront assez succincts car j’ai trouvé ce circuit très intéressant, très bien organisé, sans temps mort et avec des personnes agréables.
    La visite dans les souks est un peu rapide mais je mesure la difficulté de pouvoir lâcher la “troupe” pendant 2 ou 3 heures.
    Les guides locaux à 2 ou 3 exceptions près n’apportent aucune plus-value mais je comprends que c’est un passage obligé.
    Dommage que la visite de la palmeraie de Tineghir se soit résumée à une promenade dans des champs de luzerne sans aucun intérêt et avec un guide “muet”.
    Restaurants de poissons excellents, un régal.
    Merci beaucoup et au plaisir de se revoir sur une autre destination.
    Amitiés.

    Serge & Chantal LAPENNE

Laisser un commentaire