Mars – Avril 2017

Numéro 418

Mars – Avril 2017

L’humeur de Claude Bureau

 

VIVE LA PHYTOPHARMACIE D’ORIGINE NATURELLE !
UTILISEZ-LA CEPENDANT AVEC RAISON
ET MODÉRATION

La lutte contre les ravageurs et les plantes adventices exige aujourd’hui une révolution dans nos méthodes de culture.
Avec la loi LABBÉ, l’utilisation des pesticides chimiques de synthèse est désormais interdite dans les parcs et jardins, espaces verts publics de grandes villes comme de petites communes ; aussi, des associations de jardins ouvriers et familiaux n’ont pas attendu ce 1er janvier pour bannir définitivement ces produits dangereux pour l’homme, son environnement et la nappe phréatique. Bientôt de nombreux insecticides, herbicides et fongicides seront interdits à tous les jardiniers amateurs.
Cependant il faudra faire attention aux « gourous » ou prétendus « nouveaux jardiniers » qui recommandent parfois des alternatives aux produits de synthèse pouvant s’avérer aussi dangereuses et toxiques pour la biodiversité.
La nature regorge de substances toxiques pour l’homme, les animaux domestiques, les insectes ou la faune sauvage. Fiez-vous aux conseils de réels spécialistes de la lutte biologique ou de la pharmacopée traditionnelle avant de vous lancer dans l’utilisation de remèdes et décoctions supposés « BIO » (extraits fermentés, tisanes, essences ou huiles essentielles).
L’utilisation sans modération de vinaigre blanc, de savon noir, de terpène* de menthe ou de pin, de décoction de tabac à fumer ou de macération de rhubarbe peut également créer certaines pollutions locales ou être dangereuses pour les abeilles et les insectes pollinisateurs.
L’apport de compost familial et de fumier doit être également contrôlé. Un tas de compost mal géré peut devenir un foyer d’infection pour le jardin. L’utilisation de fumier de bovins ayant reçu des antibiotiques en excès peut être nuisible pour la micro faune et la micro flore du sol.
Certains paillages (tonte de gazon, paille de grains) indispensables en été pour économiser l’eau et réduire la levée des plantes adventices peuvent, lors de leur décomposition sur le terrain, créer une « faim en azote » voire un excès d’azote qui peuvent s’avérer nuisibles pour le fleurissement et la mise à fruit.
Il faut également savoir que le prélèvement intensif de certains amendements d’origine naturelle peuvent participer au déséquilibre ou à la destruction de zones riches en biodiversité : je songe à la tourbe, à la sphaigne, au guano, au lithothamne (ou maërl), aux algues marines fossiles (coccolithe)…. Utilisez-les avec modération afin de ne pas créer
un « appel d’air commercial » qui inciterait à une surexploitation des réserves naturelles.
Pour l’utilisation de produits autorisés en jardinage biologique (AB), de produits de bio-contrôle ainsi que de remèdes bio stimulants ou éliciteurs (répulsifs, insecticides, fongicides), conformez- vous aux règles d’utilisation (précautions d’emploi, saisonnalité, composition, dosage, régularité du traitement etc).
Et surtout ! N’utilisez que des produits autorisés au jardin. N’employez jamais de produits réservés aux professionnels de l’horticulture ou du paysage ainsi que ceux provenant de jardineries de pays frontaliers qui pourraient être interdits en vente libre-service en France.
Et n’oubliez pas qu’un jardin propre (débarrassé des herbes indésirables, des feuilles, des branches mortes et des fruits tombés au sol) est un jardin déjà à moitié protégé. Les bonnes méthodes de jardinage et la lutte préventive contre les ravageurs seront toujours préférables à la lutte curative.
*hydrocarbure produit par le métabolisme des plantes

Claude BUREAUX – Maître jardinier
sur France Info les samedis et dimanches / 5h45 – 7h17 – 11h55

Au sommaire de ce numéro :

 

L’HUMEUR DE CLAUDE BUREAUX
Vive la phytopharmacie d’origine naturelle ! Utilisez-la cependant avec raison et modération

LE COIN ASSOCIATIF
Programmation des voyages pour 2018
Jardinot évolue !
Concours national des jardins potagers 2017
Obtenez la certification « JARDIN’OR »

LE JARDINAGE ÉCO-RESPONSABLE
Quel paillage choisir ?
Concevoir son jardin sans désherbant

LE COIN LOISIRS
Sapienza, Jardin botanique de Rome

LE COIN POTAGER
Vous avez dit « tomates anciennes » ?
Pommes de terre sur « lasagne »
Radis en jardinière, pour annoncer le printemps des gourmands
Ciboule et ciboulette

LE COIN AGRÉMENT
Le bégonia tubéreux
Les roses au jardin

LES PETITS PLATS

LES TRAVAUX DE SAISON

POUR OU CONTRE
Attirer les abeilles dans son jardin

LE COIN VERGER
Les formes fruitières

LE COIN MATÉRIEL
Le lombricompost : un compost maison 3 étoiles !

ENNEMIS AU JARDIN
Alerte à la bactérie tueuse !

CARNET DE VOYAGES

LE CALENDRIER LUNAIRE

LE COIN AGENDA 

LE COIN DES INFOS

Please follow and like us:

Laisser un commentaire