Plantes compagnes : œillet d’Inde, rose d’Inde et autres tagètes

Plantes compagnes : œillet d’Inde, rose d’Inde et autres tagètes

Refusant l’utilisation irraisonnée d’engrais et de pesticides, les jardiniers privilégient aujourd’hui le compagnonnage et les bonnes associations végétales.

Oeillet d’Inde

L’œillet d’Inde ou tagetes patula est certainement la plante compagne la plus cultivée au jardin familial.

Outre leurs réelles qualités décoratives, l’œillet d’Inde et ses cousines les roses d’Inde et autres tagètes exhalent une odeur âcre et piquante, assez forte, qui éloigne les insectes volants, les pucerons et les altises.

L’œillet d’Inde agit également au niveau de ses racines en éliminant radicalement les nématodes du sol.

Malgré leur nom vernaculaire, les tagètes ne sont pas originaires du continent indien mais d’Amérique du Sud à l’exception d’une espèce
qui nous vient d’Afrique.

Les horticulteurs ont créé depuis quelques années un grand nombre d’hybrides ou de variétés qui ont toutes les qualités de « plantes compagnes ».

Les « obtenteurs – hybrideurs » ont créé une multitude de races et d’hybrides inter espèces. Certaines ne dépassant pas 10 cm en culture,
d’autres pouvant atteindre 70 cm de hauteur. La floraison de mai à octobre et la diversité des coloris pouvant varier au blanc ivoire au
rouge carmin (en passant par toutes les nuances du jaune d’or, du jaune soufre, de l’orange saumoné) souvent bicolore en fait une plante
incontournable pour le fleurissement estival.

L’œillet d’Inde dit TRIPLOÏDE parfois nommé ROSOEILLET, certainement le plus florifère, fleurit jusqu’aux gelées. Il est issu du croisement entre l’œillet d’Inde et la rose d’Inde (tagetes erecta).

L’œillet d’Inde TENUIFOLIA a une floribondité exceptionnelle ; c’est la « vraie tagète des horticulteurs ». Ces coussins de petites fleurs et au feuillage fin aromatique en font une plante compagne de la tomate et de l’aubergine notamment. Ces tagètes ont l’avantage de fleurir
à mi-ombre ; propriété que n’a pas l’œillet d’Inde.

Le semis est très facile, même pour les jardiniers débutants. Les graines germent rapidement et la floraison a lieu quelques semaines après
seulement.

Semez en mars à l’abri (température de 18°C à 20°C), attention à la fonte des semis et à la pourriture grise. Si vous semez trop serré,
repiquez impérativement dès que les plantes atteignent 5 cm de hauteur.

La transplantation doit se faire en godet individuel. La mise en place au jardin se fera à la plantation des tomates : après les « saints de glace » (11 – 12 – 13 mai).

Le saviez-vous ? Certains œillets d’Inde sont comestibles : le tagète signata pumila qui exhale une agréable odeur de mandarine et le tagète lucida au parfum d’estragon sont utilisés en gastronomie. Les fleurs et le feuillage se cuisinent crus ou cuits.

La rose d’Inde « MANDARIN » est utilisée par certains traiteurs comme colorant naturel pour renforcer la couleur jaune dans différentes
préparations culinaires.

Extrait fermenté
Les feuilles de l’œillet d’Inde, de rose d’Inde ou de tagètes peuvent être employées en extrait fermenté comme répulsif insectifuge contre les insectes piqueurs : (1 kg de feuilles fraîches dans 10 litres d’eau non calcaire), filtrez avant fermentation.
Employez pur, hors périodes de fort ensoleillement ou de canicule.

 

Texte Claude Bureaux – Photo Jardinot

Please follow and like us:

Laisser un commentaire