Sauvons nos jardins

#SauvonsNosJardins

Vendre des semences potagères, destinées principalement aux jardiniers amateurs, doit impérativement être accompagné d’un minimum de garanties. C’est le gage pour tous les français d’accéder à une alimentation saine, sûre et durable. Or, la nouvelle loi EGA* va supprimer toute garantie sanitaire et germinative sur les ventes relatives aux semences potagères appartenant au domaine public auprès des amateurs.

Loi EGA = risques sanitaires dans nos jardins

Avec cette loi, nous n’aurons pas la certitude que les semences utilisées dans nos jardins pourront germer mais, nous aurons, en revanche, un vrai risque qu’elles contiennent des maladies. Un contrôle sanitaire des semences est donc fortement sollicité par les jardiniers amateurs. Rappelons qu’à partir du 1er janvier 2019, les produits phytosanitaires ne pourront plus être utilisés par les jardiniers amateurs, c’est pourquoi, il est essentiel d’avoir un contrôle sanitaire des semences !

Loi EGA = risques environnementaux pour nos jardins

Avec cette loi, nos jardins risquent d’être envahis par des espèces proliférantes et/ou allergènes avec de réelles conséquences sur les plantes présentes dans nos jardins. Ces plantes seront d’autant plus difficiles à contenir du fait de l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires pour les jardiniers.

Les jardiniers amateurs, respectueux de l’environnement et responsables envers leurs concitoyens, demandent un descriptif des semences qu’ils achètent et la garantie que leurs potagers ne seront pas contaminés par des maladies ou des espèces invasives.

#Sauvons nos jardins

Faites entendre votre voix, relayez cet appel sur les réseaux sociaux

* : Loi issue des Etats généraux de l’alimentation, tout particulièrement l’article 14 quater A

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire